L’année 2019 serait-elle définitivement celle du label Les Acteurs de l’Ombre ? Peut-être bien, car après la signature du groupe Heaume Mortal (vous pouvez retrouver la critique ici), voilà un groupe avec une nouvelle identité forte : Triste Terre. Voici la critique du 1er album à paraître le 15 mars : « Grand Œuvre« .

Le label nous a habitué a des groupes de black uniques en leur genre, chacun repoussant les limites du genre. Les 1ers venant en tête étant Regarde Les Hommes Tomber et Pensées Nocturnes. Ici, si l’on connaît suffisamment bien le label, on entre en terrain connu avec des morceaux très mélancoliques, très calme, mais bien évidemment très puissants aussi. Les notes suspendues à la guitare ne sont pas sans rappeler quelques groupes de black atmosphérique, ici pas de vraie surprise, mais ce n’est pas ce qu’on attends de ce groupe. Car la musique est aboutie, jusqu’au bout des harmonies, jusqu’au bout du rythme. L’album s’apparente à un album de black atmosphérique classique, réussi de bout en bout. Mais la véritable force du groupe se trouve ailleurs : dans les timbres et les harmonies.

Ce qui fait l’unicité du groupe, c’est bien le travail des textures et des timbres, parfaitement mixé. Dans le 1er morceau par exemple, « Œuvre au Noir« , l’ajout de l’harmonium sied à merveille à la musique, ajoutant un côté baroque curieux mais magnifique. On retrouvera cet aspect dans le 4ème morceau, « Nobles Luminaires« , grâce aux harmonies de la guitare rythmique. Pour s’en tenir au morceau, l’ajout de la contrebasse apporte une plus-value non négligeable, ce qui renforce encore l’aspect baroque. Une œuvre liturgique ? Une offrande occulte ? Un peu des 2, car les différents types de chants nous offrent une ambiance à part. Le chant black pur côtoyant les notes claires aiguës, on est ici dans un chant torturé mais magnifique, ce qui n’est pas sans rappeler Urfaust. En dehors de l’aspect atmosphérique, quelques sonorités doom trouvent leur place dans l’album, disséminés. Le morceau qui représente le mieux l’album est « Lueur Emérite », 1er single extrait de l’album.

Pour conclure, cet album est parfait ! Encore une fois, voici la preuve qu’on a de grands groupes français, et ce n’est pas Trieste Terre qui va changer la donne. Un album pouvant paraître simple et bien fait au premier abord, mais qui révèle de nombreuses qualités et de superbes recherches sonores au fil des écoutes. Ce n’est pas hyper accessible, mais il mérite malgré tout toute notre attention et notre écoute.

Note : 5/5

Merci à tous de m’avoir lu, à très bientôt pour la suite de l’odyssée musicale !

Alan