Bienvenue dans une nouvelle critique ! Aujourd’hui je vous parle de l’album « La Fin de Satan », 1er album du groupe chilien DECEM MALEFICIVM, qui sort le 22 novembre dans nos contrées, chez Les acteurs de l’ombre.

Chaque nouvel album du label est la garantie d’un groupe unique en son genre, d’une musicalité riche, bref, un album méritant d’être découvert. Ici, ce groupe ne déroge pas à la règle. On reconnaît désormais aisément le goût du label pour les groupes mélangeant les genres habilement, tel que Pensées Nocturnes ou bien Darkenhöld. Le 1er morceau de l’album, « The Ceremony », nous plonge dans l’ambiance, avec tour à tour des passages Black Metal simples et efficaces, des sons de synthés typiquement progressif, et des chœurs d’hommes en chant clair mélancoliques et épiques à souhait. Le reste de l’album est construit de la même manière, les morceaux s’enchaînent linéairement, les 43 minutes passent très rapidement, malgré la longueur des morceaux (entre 5 et 7 minutes pour la plupart).

La linéarité de l’album doit-elle faire craindre une forme trop répétitive ? Si cet album est parfaitement exécuté, ce sont bien là les limites des compositions. Car quitte à pouvoir mélanger les genres, autant pouvoir bien le faire et garder un effet de surprise constant, changer les registres au moment où l’on ne s’y attends pas. Fort heureusement, le groupe y parvient parfaitement, en faisant des changements brutaux, mais non dénués de sens. Le parfait exemple réside dans le morceau « The Birth of the Tragedy », avec notamment une fin brutale, mais pas dans le sens premier. Le morceau se termine sur un solo lent, mélodique, que l’on voudrait voir durer mais qui s’arrête net. Une preuve que le groupe souhaite bousculer son auditeur ? Peut-être.

On retiendra donc de cet album un goût prononcé pour le mélange des genres, qui fonctionne parfaitement ici, et dont on ne se plaindra absolument pas. L’efficacité et la richesse des morceaux donnent une sensation constante de surprise, pour un résultat final parfait comme il est.

Note : 5/5

Pour écouter l’album, c’est juste en-dessous.

Merci au label et au groupe, et merci à vous de m’avoir lu. A bientôt pour une nouvelle critique !

Musicalement,

Alan