Vendredi 6 octobre 2017, l’album Hybride de Mr Yéyé sortait. Mr Yéyé, c’est l’histoire de On s’en bat les couilles, devenu un véritable buzz sur le net. Mais pas que, loin de là. C’est aussi des chansons réussies. Son objectif, avec cet album : rentrer dans le top albums. En à peine une semaine, voilà que l’album est dans le top 50. Succès mérité ou pas ? La réponse est un grand oui !

La 1ère impression ressortant de l’écoute de cet album, c’est que le nom lui sied à merveille. La musique électro-rock est une sorte de marque de fabrique chez Mr Yéyé. Ici, l’album est conçu comme un tout, hybride du début à la fin, aussi bien dans l’instrumentation que dans les paroles. La musique est un mélange de riffs particulièrement énergiques (qui n’est pas sans rappeler l’âge d’or de Muse), et une trame électro toujours efficace. Sur ce plan-là, les titres Fournaise et Scream for Me font office de véritables hymnes, qui à coup sûr déchaîneront les foules en concert. Malgré tout, on n’est jamais à l’abri d’une surprise musicale. Et à ce niveau-là, les titres Sous la Surface et DCD font office de véritables outsiders. Le calme d’un piano-voix sur le 1er apporte une douceur surprenante mais bienvenue. Et pour DCD, je vous invite à écouter la chanson, car il y a un passage auquel vous ne pouvez pas vous attendre (la chanson commence avec du hardcore). Bref, rien à redire dessus, c’est un composition riche et variée, tout ce qu’il faut pour que l’écoute se passe dans les meilleures conditions.

Mais la véritable force de Mr Yéyé se situe dans les paroles. Il n’y a aucun sujet tabou, ce qui l’amène à aborder tous les sujets, que nous aurions pu rencontrer : le harcèlement scolaire, le fait d’idolâtrer quelqu’un, le téléchargement gratuit, les rêves de grandeurs, etc. Je ne vais pas tous les énumérer, mais ce sont des paroles toujours bien écrites, peu importe que l’on soit d’accord ou pas avec ce qu’il dit. A titre d’exemple, le morceau Cabaret Noir (sur son précédent album éponyme), porte un double message : le combat des industries du disque contre le téléchargement illégal est perdu, il faut donc se servir de ça pour écouter l’artiste et se servir du bouche à oreille pour le faire vivre. Autre exemple, le morceau Impasse parle des rêves de grandeurs et de la désillusion finale. Tout ceci est toujours adéquat avec la musique, comme dans le titre S*****, où les accords et les notes répétitives retranscrivent à merveille la lassitude d’un quotidien.

Pour conclure, l’album Hybride est une perle ! Les textes sont d’une richesse à toute épreuve, la musique également. Il est suffisamment rare d’avoir de superbes artistes français, nous n’allons donc pas bouder notre plaisir ! Foncez le voir en tournée, ça commence très bientôt. Note : 4,5/5 !

Alan