L’année 2017 s’en est allée rejoindre les souvenirs ancrés des années qui la précède, une fois encore la danse du cinéma nous a capturé et isolé du monde extérieur plus d’une fois, une fois encore la nostalgie fera son œuvre magistrale et nous poussera à nous replonger dans son univers fantasmagorique et majestueux.
Mais en attendant qu’elle fasse sa besogne, nous allons plonger vous et moi dans ce qui est, de mon humble avis, les meilleurs films de 2017.

 

 

 

Avant d’entamer le décompte du top 10 films 2017, voici les films que j’ai énormément apprécié mais qui n’y figure pas:

 

BLADE OF THE IMMORTAL de Takashi Miike
Le meilleur film d’action de l’année, adapté du manga L’HABITANT DE L’INFINI, réalisé par un réalisateur hors norme.

 

 

 

COLOSSAL de Nacho Vigalondo
Un film de monstre qui surprend son monde de par une direction scénaristique bien pensée.

 

 

JUNGLE de Greg McLean
Tout film avec Daniel Radcliffe mérite d’être vu. Et ce survival ne déroge pas à la règle.

 

 

CARS 3 de Brian Fee
Une saga mineure de chez Pixar, qui parvient à rehausser la barre de sa notoriété de façon tout aussi spectaculaire qu’inattendue.

 

 

 

Top dix films 2017

Après ces quatre films qui s’en sort avec les louanges mais sans être dans le classement définitif, il est tant pour vous de découvrir ce fameux top dix films 2017, pour lequel vous êtes venu ici.

 

A la dixième position

BLADE RUNNER 2049 de Denis Villeneuve
Alors…à la sortie de la salle de projection, j’étais un peu circonspect . Mais le film a pris le temps de me rassurer sur ses qualités. Et franchement a-t-on eu mieux cette année au cinéma d’un point de vue science-fiction?
Certes le film accumule fulgurances et déceptions, mais le tout reste un spectacle grandiose et fascinant visuellement. Puis la mise en scène et l’ambiance si particulière imprégnées par Denis Villeneuve reste le must d’un point de vue cinématographique depuis maintenant quatre, cinq ans.

 

 

 

A la neuvième position

LOGAN de James Mangold

Voici ce que l’on obtient lorsqu’un réalisateur n’a pas les pieds et poings liés par un studio trop soucieux de rameuter beaucoup de monde en salles au détriment de la qualité cinématographique.
Film crépusculaire exemplaire pour héros déchu. Un western/road movie moderne, brut, viscéral et sans artifice.

 

 

A la huitième position

SANS PITIE de Sung-Hyun Byun

Un top de l’année sans film coréen serait bien triste. L’année dernière nous avions eu THE STRANGERS, MADEMOISELLE ou encore DERNIER TRAIN POUR BUSAN. Cette année ce sera SANS PITIE, thriller/policier ultra efficace. Genre ou ce pays excelle depuis des décennies. Une histoire d’infiltré comme on les aime.

 

 

A la septième position

GRAVE de Julia Ducourneau

Un film d’horreur franco-belge attise toujours la curiosité. Et quand la qualité est au rendez-vous, la hype monte très vite. Succès critique et public (au vu du nombres de copie distribuées), GRAVE est une réussite totale.
La révélation Garance Marillier, l’ambiance viscérale et étouffante, et ce plan séquence hallucinant sur la scène dite de la boite de nuit avec en fond sonore le groupe THE DO.
De quoi être attentif au futur de l’actrice principale ainsi que celui de la réalisatrice.
Un film à voir, qui ne plaira pas à tout le monde.

 

 

A la sixième position

MISE A MORT DU CERF SACRE de Yorgos Lanthimos

Yorgos Lanthimos confirme après la claque THE LOBSTER en 2015.
L’univers particulier, le rythme très personnel du réalisateur grec fait une nouvelle fois mouche. Son style peut paraitre élitiste à bien des égards, il faudra sans doute un effort pour la plupart d’entre vous pour entrer dans son mécanisme scénaristique, mais une fois ce passage résolu vous serez fasciner par une telle maitrise de dialogue, de situation ubuesque, à la limite du ridicule mais toujours maitrisé de main de maitre pour ne pas franchir cette barrière.
Yorgos Lanthimos devient en deux films, un metteur en scène à suivre de très près.

 

 

A la cinquième position

A GHOST STORY de David Lowery

Envoutant, mélancolique, fascinant. Ce film m’a mis une droite en plein cœur, j’ai été littéralement happé par l’écran pendant l’heure et demi de projection. Un film dont le personnage principal est un fantôme errant entre le royaume des vivants et des morts, sur le questionnement de l’apaisement de l’âme avant de quitter définitivement les siens.
Un grand film!

 

 

 

A la quatrième position

AU REVOIR LA-HAUT d’Albert Dupontel

Je vais être court. Si le cinéma français prenait exemple sur la qualité du film d’Albert Dupontel, d’un point de vue production, photographie etc… Il remonterait énormément dans l’estime de beaucoup de spectateurs. Au lieu de nous fournir des comédies insipides à longueur d’année.
Dupontel est un génie!
Le film est encore en salles, profitez-en.

 

 

A la troisième position

LA PLANETE DES SINGES: SUPREMATIE de Matt Reeves

Intelligence, force scénaristique, effets spéciaux d’une incroyable qualité, tout dans ce film est fait pour nous plonger dans l’émerveillement et l’émotion la plus totale.
Mise en scène d’exception, avec quelques grands moments de bravoure, comme par exemple le siège en pleine forêt lors des toutes premières minutes du film ou encore le raid nocturne dans la grotte. L’humour intégré à la perfection, avec ses plusieurs lignes de lecture. Le personnage de Nova qui est d’une force narrative hallucinante.
Cette trilogie est tout simplement ce que l’on nous a proposé de mieux durant les années 2010 en terme de saga. Emmenant le divertissement vers une intelligence très rarement égalée dans toute l’histoire du cinéma.
Un grand coup de chapeau à Matt Reeves et surtout à Andy Serkis!

 

 

A la deuxième position

LA LA LAND de Damien Chazelle

Du rire aux larmes, de la mélancolie à la nostalgie, de l’éblouissement au regard embué, du bonheur au déchirement. LA LA LAND est multiple, mais unique pour chacun. Aucun autre film cette année ne nous aura procuré autant d’émotion que celui-ci.
Parce qu’Emma Stone.
Parce que Ryan Gosling.
Parce que la mise en scène.
Parce la musique qui nous suit encore aujourd’hui.
Parce que Damien Chazelle, seulement 32 ans et déjà deux films majeurs et pas des moindres.
LA LA LAND est l’amour que vous avez perdu, l’amour que vous aimerez toujours et celui qui perdurera quoiqu’il arrive!

 

 

A la première position

BRIMSTONE de Martin Koolhoven
Thriller western à l’ambiance suffocante, le film laisse aucun répit au spectateur. Guy Pearce extraordinaire en enfoiré de première, Dakota Fanning démontre qu’elle a déjà tout d’une grande du haut de ses vingt quatre années. Et pour ce qui de Carice Van Houten sa seule présence à l’écran est synonyme de multiple sentiments.
Direction artistique à pleurer, le clou est enfoncé lorsque l’on s’aperçoit du montage chronologique qui fait des merveilles grâce à une grande qualité d’écriture et de direction d’acteurs.
Musique composé pour l’occasion par Junkie XL.
Vous savez ce qu’il vous reste à faire!

 

Même avis, revisionnage, voir rattrapage.
Cet article a été concocté pour vous donner l’envie de découvrir des films qui vous ont sans doute échapper.
L’année 2017 a eu d’excellents films au programme, on espère de tout cœur que l’année 2018 au même niveau, voir supérieure!

Mesdames, Messieurs, merci de votre lecture et bonne pellicule.

Rédigé par Indiana Ibiseta.

Pour réserver vos places de cinéma, une seule solution: https://www.cinetick.fr/