Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un de mes plaisirs coupables cinématographiques, chose que je fais rarement sur le site ! Le film du jour est Cobra de George Cosmatos !


Un film rejeté :

Cobra est un film américain avec Sylvester Stallone et semble à première vue suivre la lignée des films d’actions du célèbre acteur. Pour information, le film à été nominé 6 fois au Razzie Awards, festival qui récompense les plus mauvais films chaque année. La plupart des critiques s’accorde pour lyncher le film dès sa sortie et le place au rang des grands nanars d’action. A première vue, ce statut est légitime étant donné que ce film à été vendu comme un énième film d’action bourrin avec Stallone.

Le film est d’ailleurs réalisé par le réalisateur de Rambo 2 qui souhaitait ici faire encore plus fort qu’avec Rambo, pari réussi avec un nombre incalculable de morts à l’écran, pas toujours utiles d’ailleurs. Malgré ce postulat de base, je vais essayer de vous exprimer dans cet article les raisons qui me poussent à dire que Cobra est un bon film.


Une ambiance incroyable :

Tout d’abord, le film baigne dans un style purement années 80, ma période de prédilection, et jouit d’une mise en scène plutôt bien menée par son réalisateur. Le film est sombre, glauque et poisseux, tout comme ses personnages, il transpire la crasse… Le titre de l’article à pu en choquer certains étant donné que Scarface et Terminator sont considérés par la plupart comme des chefs d’œuvres, Cobra est extrêmement lié à Terminator que ce soit dans son ambiance, son style visuel et même jusqu’à ses acteurs puisque quelques acteurs du casting de Terminator se retrouvent dans Cobra.

La forme est si proche que l’on pourrait croire que certains plans de Terminator ont été réutilisés dans Cobra, pour le coté Scarface, la ville de Miami, les bâtiments et le jeu toujours plus « badass » de Stallone rappelle Montana.


Un excellent film d’action :

On reproche beaucoup à Cobra son coté nanar, dû au jeu caricatural des acteurs et à la mise en scène exagérée de l’oeuvre. Mais c’est justement ce coté nanar qui fait tout le charme du film.

On ne peut pas reprocher à ce film ce qui fait son essence, la lourdeur des acteurs et l’exagération visuelle est totalement légitime et permet à ce film d’action de complètement remplir son postulat de base en créant en plus une ambiance toute particulière.


Un film multigenre :

Au delà des deux films que j’ai cités précédemment, Cobra emprunte beaucoup d’aspects à plusieurs genres différents. On y retrouve du slasher avec le personnage interprété par Brian Thompson qui ferait un magnifique Michael Myers.

Ce coté horreur est également renforcé par la mise en scène sombre jonchée de lumière rouge qui rappelle encore une fois Terminator, on retrouve également du film noir avec le personnage de Cobra interprété par Stallone, tout cela donne un mélange de Drame\Slasher\Thriller\Horreur


Un casting « classe » :

Le casting du film a été pensé pour faire « Badass » et je pense qu’il est en parti responsable de la notoriété du film. On retrouve Stallone, Brigitte Nielsen, Reni SantoniBrian Thompson et Lee Garlington. Stallone incarne ici Marion Cobretti dit « Cobra » et joue son personnage le plus badass à mon sens, parfois trop poussé dans le sur-jeu mais pas assez pour perturber le spectateur.

Les méchants du film en revanche sont beaucoup trop caricaturaux, ils se résument à des brutes sans cervelles, musclés et armés d’une multitude d’armes blanches. Pour info, Brigitte Nielsen et Stallone étaient en couple lors du tournage du film.


Pop culture à gogo :

Ce qui me plait le plus dans ce film, hormis son coté années 80, c’est toutes les références indirectes qu’il fait au cinéma, j’avais parlé plus haut de Scarface et Terminator mais on peut tout aussi bien relevé des références à John Carpenter, plus particulièrement pour Halloween, L’inspecteur Harry ou encore Rambo dans d’autres mesures.

Le film transpire d’une pop culture années 80. La musique est également plutôt importante dans le film, mélangeant synthé et jazz, celle ci correspond à la perfection avec la forme visuelle du film, et nous offre même un clip au milieu du film qui aide à faire avancer le récit.


Plaisir coupable :

Même si ce film est très plaisant à défendre, il faut bien aborder ses nombreux points négatifs qui en font un plaisir coupable. Le jeu des acteurs caricatural à souhait, la simplicité d’écriture des antagonistes, certaines scènes bourrines sans raisons et un protagoniste principal sans aucune nuances donne parfois un coté très humoristique au métrage.


Avis et Note :

Ce film est bourré de défauts mais reste pour moi un énorme plaisir coupable frôlant avec le nanar à chaque seconde. Il reste néanmoins un film tout à fait appréciable et qui remplit totalement son rôle de divertissement ! Je lui donne la note de 3.5/5 et je vous invite à le regarder ou à le découvrir, je suis certain qu’il vous donnera envie de revoir certains classiques des années 80 ! Je vous invite également, si le film vous intéresse à lire la chronique du NanarLand qui est très vraie sur le film : http://www.nanarland.com/Chroniques/chronique-cobra-cobra.html, je vous laisse maintenant sur la bande annonce du film ainsi que quelques Fanarts et Artwork du film !

Bonne journée à tous sur Culturaddict !