Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vais vous parler d’un de mes films préférés d’un réalisateur que j’adore : Nikita de Luc Besson !

Nikita est le quatrième film de Luc Besson et son dernier avant de partir travailler aux Etats-Unis !


L’histoire de Nikita est la suivante :

Nikita fait partie d’une bande de junkies qui rodent la nuit. Étant en manque, elle demande au meneur de leur bande, son copain Rico, de lui « en donner », elle parle ici de la drogue. Elle est alors embarquée à demi consciemment dans le braquage d’une pharmacie. Mais le vol se passe mal, le pharmacien appelle la police, ce qui se termine par une fusillade, durant laquelle ses camarades et amis sont tous tués.

image_tech_B_0525183715

Seule survivante du massacre, Nikita tue froidement un policier à bout portant. Elle est arrêtée, puis jugée pour assassinat et condamnée à la prison à perpétuité assortie d’une période de sûreté de 30 ans.

Durant une nuit, deux agents du gouvernement entrent dans sa cellule de détention et lui pratique une injection intraveineuse, pour faire croire à un suicide. Elle est déclarée officiellement morte par overdose de tranquillisants, et les autorités organisent un simulacre d’enterrement.

Elle se réveille alors dans une pièce blanche, où entre un homme bien habillé au regard dur et froid. Prénommé Bob, il lui révèle toute la vérité : elle se trouve dans un centre d’entraînement spécial des services secrets français, le Centre, où le gouvernement lui offre le choix entre la mort, réelle, et le fait de travailler pour eux en tant qu’agent spécial (sous le nom de code « Joséphine »).

tumblr_inline_narszxfpQM1s9x8us

Elle commence alors un entraînement intensif et laborieux, sur plusieurs années sous l’œil expert de Bob, son responsable et mentor, qui se prend d’affection pour elle. Elle apprend à maîtriser des programmes informatiques, l’utilisation d’arme à feu, le combat au corps à corps ainsi que les arts martiaux. Mais elle réapprend aussi l’apprentissage des civilités les plus banales, les bonnes manières ou le code de bonne conduite social et affectif de tous les jours. Bonnes manières qu’elle a oublié durant sa vie de débauche…

Après cette longue formation qui l’enferme 24 heures sur 24 dans son centre d’entraînement, elle est enfin prête à être libérée, rendue à la société et prêt à réaliser ses premières missions en tant qu’agent spécial de la police secrète française.

nikita1

Une nouvelle vie commence alors pour la jeune Nikita. Mais elle doit dissimuler sa véritable identité à l’homme dont elle est tombée éperdument amoureuse, Marco, et exécuter des missions de plus en plus dangereuses.

nikita-and-marco


La musique :

La musique du film est une fois de plus composée par le grand Eric Serra. Eric Serra est un de mes compositeurs préférés pour ces thèmes novateurs et intelligents ! En effet, chacun des thèmes de Nikita colle parfaitement à la situation : Musique légère et violente alternent selon les scènes. Plus le personnage évolue, plus la musique évolue. Nous commençons le film avec des thèmes très urbains et violents pour finir avec des musiques très douces…


La femme forte et fragile :

C’est le thème de la filmographie de Besson, la femme forte et fragile ! Dans tous ses films, Besson incruste un personnage féminin fort de caractère mais fragile à la fois :

les-heroines-de-luc-besson

C’est ainsi que Nikita, femme forte par excellence, pleure pendant un tiers du film…

besson-lafemmenikita


Les références et ressemblances :

Dans Nikita, nous retrouvons tout d’abord le casting Bessonien de base, à savoir : Jean Reno, Jean-Hugues Anglade, Marc Duret, Jean Bouise, Patrick Fontana et Philippe du Janerand.

Nikita a énormément inspiré Léon, le personnage de nettoyeur de Victor est clairement le personnage de Léon, qui avait tellement plu à Jean Reno, à l’origine de l’idée d’en faire un film sur la base du personnage de personnage obscur. En effet, Nikita introduit pour la première fois le personnage de Victor, qui se définit lui-même comme un « nettoyeur » et dont Léon du même Besson sera le prolongement direct. Apparaissant dans une séquence mi-terrifiante, mi-hilarante, Victor, personnage silencieux et mystérieux, utilise des méthodes plutôt radicales pour se débarrasser d’un corps gênant et ainsi « nettoyer » une scène de crime.

tumblr_inline_nart08iLQQ1s9x8us

Leon19942_zpse8b38f16

J’ai remarqué également une ressemblance dans la relation entre Bob et Nikita, cette relation père/fille ambiguë me rappelle beaucoup celle de Léon et Mathilda !

téléchargement

En parlant de Léon, une scène montre Nikita sauter dans un vide ordure minuscule, cela me rappelle la fin de LéonMathilda est contrainte de sortir par un trou tout petit.


L’analyse du film :

Le film comporte la patte de Besson, le plan d’ouverture est le même pour ses premiers films et le gimmick est repris dans Nikita. Des plans très travaillés et des mouvements de caméra propres à Besson sont très visibles.

Le film suit Nikita, chaque changement de personnalité ou de style chez Nikita marque un changement dans le film. Anne Parillaud incarne ici son meilleur rôle et Besson a d’ailleurs tenu a tourner chaque scène du film dans l’ordre pour que le personnage paraisse plus vrai que nature. Si le personnage lui va si bien, c’est qu’il a été écrit pour elle. En effet, à l’époque, Luc Besson et Anne Parillaud étaient en couple et c’est lors d’un vol que Luc écrit le personnage de Nikita pour relancer la carrière de sa femme qu’il trouvait injustement faible. Nikita est née un jour où il écoutait la chanson « Nikita » d’Elton John dans un avion avec son baladeur. De là lui est venue l’idée de faire un film sur une fille portant ce prénom…

C’est ainsi que le couple Parillaud/Besson créa un des meilleurs films de sa filmographie.

6423620

Le personnage passe par différentes étapes d’évolutions dans le film, au début nous suivons une espèce de loubard violente pour finir avec une femme réservée et distinguée.

images CNM-Q02-nikita-1

Le film met plus de la moitié de son temps à nous montrer l’évolution du personnage au sein du camp !

Puis, on nous montre enfin une Nikita professionnelle, capable de monter un fusil d’assaut en quelques mouvements et d’abattre sa cible.

nikita1 (1)

Il y a une certaine étude de la lumière dans Nikita, des néons bleus sont souvent visibles et marquent la plupart du temps le calme que ressent Nikita.

Nikita-l-heroine-de-Luc-Besson-de-nouveau-en-serie


Les scènes du film sont souvent très calmes pour que l’on ne se doute de rien, puis la violence éclate en un instant. Il y a énormément de scènes cultes dans Nikita, je vous ai fais ici une petite compilation des meilleurs moments du film :


Les répliques :

Comme dans tout les films de Luc Besson, les répliques sont étudiées et intéressantes, ici elles sont souvent très vives et précises :

Il n’y a que deux choses qui soient infinies : la féminité et les moyens d’en a-bu-ser !

– Vous vous êtes fait des amis ?
– Ouais, j’m’entends super bien avec ma souris blanche !

– T’as déjà tiré ?
– Jamais sur du carton

Ma chère enfant, pour le moment vous ne ressemblez pas a grand-chose.

Pour l’instant, à part mettre des coups de pompe et mordre les instructeurs je ne vois pas de quoi elle est capable.


Une autre fin : 

Luc Besson avait imaginé une autre fin, bien plus violente, pour Nikita. Après l’échec catastrophique de sa mission, Nikita demandait au chef des services secrets sa liberté, qu’il lui accordait. Mais au moment de s’enfuir vivre sa vie auprès de Marco, celle-ci tombait dans un piège tendu par les services gouvernementaux et voyait son fiancé mourir dans ses bras. Après une vengeance explosive, Nikita repartait seule dans les rues de Paris. Mais Luc Besson s’est résigné à une fin plus sage puisque, ayant filmé de manière chronologique, il constata qu’une forte relation s’était développée entre les trois personnages Nikita / Marco / Bob et qu’il était plus intéressant de terminer sur une confrontation tendue entre les deux hommes de la vie de Nikita. Cette décision soulagea les producteurs du film, qui craignaient le dépassement de budget que cette scène finale initiale aurait causé.

Pour finir, je vous conseille de revoir Nikita et pourquoi pas Léon également que je considère comme la suite du film… Nikita est pour moi un film formidable, montrant encore une fois le talent d’un grand réalisateur !

image03

Bonne journée à tous sur Culturaddict !