Chez Culturaddict, on aime le cinéma et la musique, donc pour une fois, on va traiter des deux en même temps ! Parfois, il arrive que les réalisateurs de films sortent du domaine du grand écran pour passer à la réalisation de clips musicaux. Il arrive même que le résultat soit tellement marquant que les clips en question deviennent aussi cultes que les longs-métrages des réalisateurs. C’est ce que nous vous proposons de découvrir à travers cette liste le top  10 des clips musicaux filmés par des réalisateurs de cinéma.

Quelques règles avant de commencer :

  • Un clip par réalisateur
  • Il faut que le réalisateur ait au moins un film un minimum connu au compteur (d’où l’exclusion de Joseph Kahn par exemple).
  • La liste est bien évidemment subjective, et représente les coups de coeurs de l’auteur ! Il faut donc que j’aime le clip et la chanson en question.

 

10. L’Empire du côté obscur de IAM – réalisé par Florent Emilio Siri

 

Oui, Florent Emilio Siri est le réalisateur le moins connu de la liste, et son seul film vraiment connu est Cloclo, qui n’est pas un immnse succès non plus. Mais je lui pardonne, notamment car il a réalisé le clip de La Saga, mais surtout L’Empire du côté obscur de IAM. Réinvention stylisée de Star Wars (comme les paroles de la chanson), le clip est aujourd’hui devenu culte, et reste probablement le travail le plus connu de Florent Emilio Siri.

 

9. Dancing with myself de Billy Idol – réalisé par Tobe Hooper

 

Tout le monde connaît Massacre à la Tronçonneuse, film phare de Tobe Hooper. Peu de gens savent en revanche qu’il a également réalisé un clip : celui de Dancing with myself de Billy Idol. Dans celui-ci, le chanteur affronte une sorte de horde de zombies dans un monde post-apocalyptique. Etrange mais intriguant.

 

 

8. I’m Still Standing de Elton John – réalisé par Russell Mulcahy

 

Russell Mulcahy, c’est un film culte, à savoir Higlander, et beaucoup de bides monumentaux (parmi lesquels Le Roi Scorpion 2 et Resident Evil : Extinction). Mais il faut savoir que ce cher Russell a également réalisé un paquet de clips, notamment pour Duran Duran, pour Queen (A Kind of MagicPrinces of the Universe), mais aussi, et c’est celui qui nous intéresse, celui de I’m standing d’Elton John. Tourné à Cannes, le cip est à l’image de la chanson elle-même : il donne furieusement envie de se déhancher. La mise en scène, les costumes, la chorégraphie : tout transpire les années 80, pour le meilleur bien heureusement.

 

 

7. Testify de Rage Against the Machine – réalisé par Michael Moore

 

Que donnerait la rencontre entre l’un des réalisateurs les plus engagés d’Hollywood, et l’un des groupes les plus engagés des années 90 ? La réponse est le clip de Testify, réalisé par Michael Moore (Bowling for Columbine, Fahrenheit 9/11 …). Dans celui-ci, Michael Moore montre la grande similarité entre Al Gore et George W. Bush et dénonce le peu de choix possible pour les électeurs américains, les faisant même fusionner. Agressif, amer et engagé : un bon résumé de la rencontre entre le groupe et le réalisateur.

 

 

6. Bad de Michael Jackson – réalisé par Martin Scorsese

 

On commence à avoir beaucoup de Michael dans la liste, et ce n’est pas près de s’arrêter. On connait tous les films de Scorsese (Raging BullTaxi Driver et tant d’autres …), et les chansons de Michael Jackson. En revanche, beaucoup ignorent que les deux ont collaboré, puisque le premier a réalisé le clip de la version longue de la chanson Bad. Très connu pour sa chorégraphie, le clip ne se limite pourtant pas à cela, puisqu’il s’agit en fait d’un court-métrage de 18 minutes.

 

 

5. Englishman in New-York de Sting – réalisé par David Fincher

 

David Fincher ne fait pas que des bons films (Se7en, The Social NetworkAlien 3), il fait aussi des bons clips. La preuve en est avec ce titre de Sting dont il a réalisé le clip. Si la chanson est déjà une merveille, le clip l’est tout autant. Fincher arrive à capter l’essence et l’ambiance de New-York en un peu moins de 5 minutes. Une réalisation qui mérite sa 5ème place à bien des égards.

 

 

4. Californication des Red Hot Chili Peppers – réalisé par Jonathan Dayton and Valerie Faris

 

Leurs noms ne vous rappellent peut-être rien, mais Jonathan Dayton et Valerie Faris sont les réalisateurs de Little Miss Sunshine, excellente comédie du début des années 2000. Mais il faut savoir que ces derniers ont également réalisé quelques clips culte en particulier Tonight, Tonight des Smashing Pumpkins. Mais mon coeur a parlé et j’ai décidé à la place de mettre Californication des Red Hot Chili Peppers à cette place, car ce fut pendant longtemps mon groupe préféré. Bien entendu, le clip est désormais culte, grâce à son mélange habile de références vidéoludiques et cinématographiques. Un classique dont on ne se lasse jamais.

 

 

3. Thriller de Michael Jackson – réalisé par John Landis

 

Là, on arrive dans le genre de clip tellement connu qu’il est devenu une référence. John Landis, réalisateur du génial The Blues Brothers et de Le Loup Garou de Londres a collaboré avec Michael Jackson (encore) à deux occasions : pour Black or White et Thriller. Court-métrage de 13 minutes, le clip est un mini film d’horreur aux effets spéciaux plus que réussis. Culte pour sa chorégraphie, la partie fiction de ce dernier est également brillante. Je n’en dis pas plus : regardez le encore, tout simplement !

 

 

 

2. Da Funk des Daft Punk – réalisé par Spike Jonze

A partir d’ici, on rentre dans le domaine des réalisateurs plus connus pour leurs clips que leurs long-métrages. Si Spike Jonze a réalisé d’excellents films (Her, Max et les MaximonstresDans la Peau de John Malkovich), on le retient bien plus souvent pour ses clips. J’aurais pu cité le clip du génial Sabotage des Beastie Boys, celui du barré Weapon of Choice de Fatboy Slim où Christopher Walken danse dans un hôtel, mais mon coeur a encore une fois parlé, et pour moi, son oeuvre phare est Da Funk des Daft Punk. Le clip raconte simplement l’histoire de Charles, un homme à tête de chien, qui se balade dans les rues de New-York la nuit, mais qui est progressivement rejeté par les gens qu’il rencontre. Sans avoir une histoire particulièrement recherchée, Spike Jonze arrive tout de même à nous faire ressentir une ambiance particulière : celle de la vie nocturne de New-York. Incroyable et indispensable.

 

 

1. The Hardest Button to Button de The White Stripes – réalisé par Michel Gondry

 

Avec Michel Gondry, on touche au sublime. Si le réalisateur est connu par les cinéphiles pour Eternal Sunshine of the Spotless Mind, les mélomanes le connaissent surtout pour ses clips. Michel Gondry a travaillé avec les plus grands : les Foo Fighters (Everlong), les Daft Punk (Around the World), IAM (Je dans le Mia), Gary Jules (Mad World), mais ici nous allons retenir son travail avec The White Stripes. Le fameux clip en LEGO de Fell in Love with a Girl aurait pu finir à cette place, mais elle revient finalement au cultissime The Hardest Button to Button. L’idée est simple : chaque note jouée laisse derrière le duo l’instrument avec lequel il l’a jouée, formant ainsi un chemin. A l’image de la carrière de Michel Gondry, ce clip est imaginatif est simple, reflétant son amour du bricolage (aussi présent dans son film Soyez sympa rembobinez) et sa creativite hors-norme. Une première place méritée.

 

 

Et vous, êtes-vous d’accord avec ce top ? N’oubliez pas de suggérer les clips que vous préférez en commentaire !