Bonjour à tous !

Suite a mon article sur Mars Attacks! je décide aujourd’hui de vous parler d’un autre homme vert : The Mask !

The Mask est l’un de mes films d’enfance, c’est le film le plus connu de Jim Carrey et c’est un film plus que culte !


L’histoire de The Mask est la suivante :

Stanley Ipkiss est un banal employé de banque. Il voue une passion aux cartoons de Tex Avery. Un soir, il trouve un ancien masque doté d’extraordinaires pouvoirs, qui révèle la personnalité exagérée de son possesseur. Chaque fois qu’il le met, il devient The Mask, personnage loufoque sûr de lui et plein de ressources.

téléchargement

Il espère que ce masque lui permettra de vaincre sa timidité et de conquérir ainsi le cœur de la chanteuse de cabaret Tina Carlyle.

The Mask 1994 real : Chuck Russell Cameron Diaz COLLECTION CHRISTOPHEL

Cameron Diaz

Cependant, Tina est la conjointe de Dorian Tyrell, un mafieux qui tente de mettre la main sur le masque. De plus, un policier astucieux, le lieutenant Kellaway, a deviné que Stanley est l’auteur d’un vol audacieux.

Stanley aura fort à faire pour gagner l’amour de Tina et se débarrasser à la fois du mafieux et du policier.


L’ambiance du film : 

L’ambiance du film est très légère et loufoque. Le film représente un hommage aux cartoons. The Mask est un film aux allures de conte pour enfants, la morale de ce film est qu’il faut rester soi-même et qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités comme dirait un certain héros ! Le film peut plaire aux petits et grands avec des allusions plus subtiles à destination des adultes.

208263.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx


Les références : 

De très nombreuses références sont perceptibles dans The Mask, les références aux cartoons comme Taz dont le tourbillon a inspiré la transformation du masque ainsi qu’un coussin dans l’appartement du héros, certaines scènes rappellent énormément Qui veut la peau de Roger Rabbit, notamment la scène de show que fait Tina Carlyle dans le film, celle-ci ressemble à l’identique à celle du show de Jessica Rabbit : 

Le film fait également référence à Pépé le putois, Bugs Bunny et le loup de Tex Avery !

33834483

mask2

Une autre référence incroyable du film, le garage de The Mask est le même que celui de Ghostbusters !

ls

La réplique de Jim Carrey qui s’est pris une balle au Coco Bongo, « Dis à Scarlett que ce n’est pas l’cadet de mes soucis », est une référence à la plus célèbre réplique d’Autant en emporte le vent.

La réplique « Petit, tu es doué, très doué, mais tant que je serai dans le métier tu ne seras jamais que le second » est une référence au film Le Kid de Cincinnati (1965) avec Steve McQueen.

Plusieurs éléments du film ont été probablement inspirés du film Conga Beso de 1941, en particulier la séquence finale, dont certaines scènes de danse ou encore la scène où la boisson du Mask s’évacue par les trous provoqués par les balles tirées sur lui. On peut rajouter aux références les nombreux bruits et animations cartoonesques !

5wucz431pPp0bo0SGPU_eABnEMY


L’animation :

L’animation est vraiment très belle, C’est un des rares films, avec Roger Rabbit, à mélanger cartoon et vie réelle ! Les scènes avec le Mask sont toutes remarquables et mémorables tant techniquement que narrativement:


Les répliques :

Beaucoup des répliques de ce film sont cultes ! Je vous ai préparé une petite compilation des meilleurs perles du film :

Sssplendide !!

Petit tu es doué, très doué ; Mais tant que je serai dans le métier tu ne seras jamais que le second !

Un p’tit baiser chérie ? Que je vous ferai voir ma grosse gondole et ma belle tour de Pise et puis je planterai ma grosse fourchette dans vos raviolis… Elle est si douce !

Ici c’est moi qui fait la loi alors faites pas chier.

Je n’ai qu’une chose à dire : piquantes ces petites merguez !

– Dis donc mec t’as l’heure s’te plaît ?
– Tu tombes bien mon loulou j’ai remonté ma pendule… Regarde ! Dans deux secondes je te fais couiner le nez et je te fous ton calebard sur la tête.

Mer…credi

Oh ! Ce n’est rien. Il suffit d’être américain et d’avoir une paire de couilles d’acier et le sens moral.

Je crois que ce martien veut communiquer !


Le casting : 

Le casting est très bon ! En plus d’être le meilleur film de Jim Carrey, le film est le premier avec Cameron Diaz qui interprète un rôle qui la marquera pour le reste de sa carrière : la femme fatale ! On y retrouve également Peter Greene qui jouait Zed dans Pulp Fiction la même année ! L’année 1994 est décidément une année bénite pour le cinéma : Pulp Fiction, Léon, The Mask, Forrest Gump, Le roi lion, Entretien avec un vampire, Tueurs nés et j’en passe…

Jim Carrey fait du Jim Carrey, il joue toujours un rôle de Looser malchanceux à la Pierre Richard !

Jim-Carrey

Le message du film me rappelle etrangement Dr.Jeckill et Mister Hyde. Le film fait exactement pareil ! Le sérum est remplacé par un Mask et Jeckill par Ipkiss !

Dr-Jekyll-y-Mr-Hyde

La visée morale du film lui donne un air de conte de nöel… Le film est destiné surtout aux enfants avec une absence de grossièretés trop vulgaires : Mer…credi. Mais le film est pourtant appréciable pour les adultes de par ses nombreuses références plus ou moins discrètes !

mask10

Le film reprend beaucoup de codes du dessin animé. Le film possède un humour gras qui correspond au personnage avec ces loubards slips sur la tête et ces garagistes avec le pot d’échappement bien placé !

Le chien et ami de Stanley sert ici de Comic Relief !

original

Le film fait la parodie des films de gangster et donne au couple Dorian/Tina, un air de La belle et la bête ! 

mask29

Le film possède un excellent rythme ! On alterne entre Stanley et le Mask à la minute prêt pour que chacun ait son temps d’apparition ! Avec le Mask on part dans un rêve et Stanley marque le retour à la réalité.

cec3f50622de4799b1770e1c768fcf37

Pour finir, je vous conseille de revoir The Mask, qui reste un film bon enfant qui plaira aux petits et aux grands !

Splendide !

tumblr_inline_n1gm41pmoq1s9x8us

Bonne journée à tous sur Culturaddict !