Je vous propose 10 morceaux de grâce pure. Avec de la musique, de l’intensité, de la danse aussi, tout pour vous transporter et vous faire plonger en vous même. Pour moi, ça marche à tous les coups. Je vous laisse essayer!

Great Gig in the Sky

Ce morceau est une vraie merveille. Ce n’est pas une interprétation de Pink Floyd, mais c’est les mêmes notes et la voix est merveilleuse. Donc sublime version, je vous la propose car c’est super beau.

Pas de deux

Ce ballet mis en musique par Tchaïkovsky contient ce Pas de Deux tout en haut de mon panthéon personnel. Et cette prestation de Mikhail Baryshnikov et Gelsey Kirkland est passée à la télé en 1977. C’est somptueux.

Le Parc

Ce ballet d’Angelin Preljocaj a atteint la notoriété internationale avec une pub Air France qui utilisait ce passage sur une musique de Mozart. Un vrai moment de grâce, je ne m’en lasse pas, surtout qu’Aurélie Dupont est une merveilleuse danseuse.

Most of the time

Bob Dylan s’était séparée de son épouseLa phrase titre est répétée trois fois par couplet avec un sens différent, most of the time pouvant ainsi dire très souvent, mais aussi pas toujours. Ces répétitions des paroles donne à cette chanson majeure de Bob une atmosphère unique, tragique. Il laisse penser qu’il n’est pas dupe mais qu’il a surtout du mal à s’en remettre. Une vraie déclaration d’homme et de la philosophie à enseigner en classe.

Gimme Danger

Une version arrangée de cette chanson a été reprise dans le film Velvet Goldmine mais je préfère l’original. Iggy Pop commence doucement, de manière presque stoïque, avant de lâcher les chevaux, laissant libre cours à sa rage intérieure jusqu’à un acmé plus calme. De la grâce animale.

Amsterdam

Jacques Brel va arrêter sa carrière alors qu’il est au sommet. Il conclut son dernier concert avec une version habitée de son sommet Amsterdam. D’inévitables frissons envahissent l’épiderme de l’auditeur tant l’émotion est plus que palpable, elle est assise à côté de vous et vous regarde dans les yeux.

The sound of silence

Sans être un grand fan de la chanson, elle me donne des frissons à chaque fois que je regarde le film The Graduate. Les images de Mike Nichols suintent la langueur adolescente et me rappellent tant de souvenirs… L’indécision face à l’avenir, la crainte, l’envie de bien faire… rarement un film ne m’a autant parlé.

La Mer

Julio Iglesias qui reprend La Mer de Charles Trenet à la fin du film La Taupe, c’est plus que parfait, c’est de l’émotion pure. Toutes les intrigues sont expliquées pendant un long montage de 3 minutes et tout s’éclaire. De la magie pure. Et puis Julio, quoi…

I dream a dream

Je me souviens d’un torrent de larmes dans la salle de cinéma. D’accord, je suis probablement très sensible mais cette version de cette chanson m’a achevé. J’étais complètement transpercé. Quand elle arrive à I had a dream my life would be, so different from the hell i’m living, je suis au 30e dessous.

Message personnel

Quand on parle de grâce, forcément il faut inclure Françoise Hardy, et je choisis son merveilleux Message Personnel. Elle a écrit les paroles sur la musique de Michel Berger pour donner encore plus de force à son interprétation. Difficile de ne pas tomber instantanément amoureux d’elle… Alors quand elle chante la chanson devant la caméra…