La vie intime et professionnelle des grands artistes, réels ou fantasmés, a toujours soulevé les foules. Judy Garland déjà dans Une étoile est née en 1954 rencontrait un succès monstre en faisant vivre à son personnage le rêve américain. Le genre des comédies musicales réjouissait les fans de musique et de personnages charismatiques, avec Gene Kelly et Cyd Charisse notamment dans Chantons sous la pluie ou le très acclamé West Side Story sous la musique du grand Leonard Bernstein. Mais revenons à nos moutons avec le genre de plus en plus récurrent jusqu’à l’excès parfois du biopic musical. Il va surtout falloir faire des choix car il y en a beaucoup, et de qualité!

De la musique avant tout chose, et pour cela…

Les meilleurs biopics pour chacun sont souvent liés à ses gouts musicaux personnels. Qu’importe les acteurs, le scénario ou les partis pris esthétiques, ce sont des souvenirs entiers qui remontent à la surface pour un enthousiasme débordant à l’écoute de certaines mélodies. Le meilleur exemple est sans doute le récent Bohemian Rhapsody. Vérité historique parfois bafouée, ressemblance relative entre Freddie Mercury et Rami Malek, chansons jouées en playback, et pourtant, le film fait le boulot. L’esprit d’une époque est ravivé, les hits de Queen font plaisir à attendre, et surtout cette scène de fin au Live Aid… bref, je suis fan du groupe anglais depuis toujours, d’où ma subjectivité. Moins de part au doute avec Walk The Line car l’interprétation de Joaquin Phoenix dans la peau de l’homme en noir Johnny Cash est plus qu’impeccable. Mais là aussi, si vous appréciez Folsom Prison Blues ou My Name is Sue, forcément, impossible de le pas fondre. Même chose pour Control Anton Corbijn ravive le souvenir de Ian Curtis et du groupe Joy Division avec le très ressemblant Sam Riley dans le rôle titre. On le comprendra aisément, je suis très branché pop/rock d’où toutes ces références, mais je pourrais également citer The Doors par Oliver Stone, Love & Mercy sur la vie de Brian Wilson, Rocketman sur la vie d’Elton John avec des chansons réinterprétées dans ce dernier pour un résultat discutable.

Une grande variété de sujets

D’autres styles existent également, les biopics sur des artistes français par exemple. Le très réussi et mondialement acclamé La Môme sur Edith Piaf avec une Marion Cotillard récompensée d’un Oscar dans le rôle titre, ou le très réussi CloClo avec Jérémie Rénier dans le rôle de Claude François et Gainsbourg (Vie Héroïque) avec Eric Elmosnino dans la peau de Gainsbarre. Et puis il y a des biopics forts en rythme sur les grands noms de la musique noire américain, Get on Up sur James Brown et évidemment Ray sur Ray Charles. On peut également parler de musique classique avec les très classiques (justement) mais très réussis Amadeus de Milos Forman sur Mozart, Farinelli ou Tous les matins du monde. Le rap est également mis à l’honneur avec le parcours d’Eminem dans 8 Mile ou l’histoire du groupe NWA dans Straight Outta Compton. Voilà, la liste est longue, on peut aussi évoquer Leto, Tina, Last Days, La Bamba, Les Runaways, Great Balls of Fire, Nowhere Boy, Green Book, Ma vie avec Liberace ou Shine. Mon choix perso se porte sur un film qui transcende le concept même de biopic. I’m not there choisit plusieurs acteurs pour personnifier le grand Bob Dylan, notamment Cate Blanchett, Heath Ledger, Christian Bale et Richard Gere. Chacune de ses époques subit un traitement esthétique particulier et le résultat est fascinant, entre rêve et réalité.

Voilà, c’est maintenant à votre tour de nous dire quel est votre biopic musical préféré!