Je suis en train de regarder Chapter 27 avec un Jared Leto alourdi bien loin de sa maigreur dans Dallas Buyers Club et j’ai inévitablement pensé à ces acteurs jusque boutistes qui n’hésitent devant aucune extrémité pour s’impliquer dans leur rôle. Amaigrissements vertigineux, prises de poids impressionnantes, séjours en hôpital psychiatrique… Jusqu’à se mettre en danger voire franchir la ligne rouge. Respect.

Dans son rôle de Mark Chapman, alias le tueur de John Lennon, Jared Leto est intense dans son rôle mais le film n’atteint pas les sommets espérés, c’est surtout une expérience.

Christin Bale dans The Machinist

The machiniste 2Christian Bale, c’est le bellâtre super musclé d’American Psycho et aussi du Dark Knight. Mais c’est aussi ce quidam rachitique dans The Machinist. Il faut le voir relever les bras pour apercevoir chacune de ses côtes. Implication maximale, intensité garantie. 28 kilos perdus, régime à base d’une boite de thon et d’une pomme quotidiennement pendant 3 mois. Son Trévor Reznik est un personnage fascinant, mi-mort mi-vivant, mi -endormi mi-ombre dans la nuit. Ni tout à fait là et ni tout à fait parti. Un film hypnotique et un acteur qui s’est mis en danger via un jeûne qui mettrait la plupart des êtres humains par terre. Quand le cinéma devient un sacerdoce…

Heath ledger dans The Dark Knight

TDK2L’histoire est connue, Heath Ledger a fait un long séjour en hôpital psychiatrique pour rentrer dans le personnage du Joker. S’immerger dans un esprit tourmenté pour mieux l’incarner à l’écran. Avec un résultat complètement bluffant. Il incarne à la perfection la douce folie de ce personnage psychopathe. Initiateur de ce maquillage inédit, on le reconnait à peine, la faute à ces yeux cachés sous cette épaisse couche de charbon. Malheureusement, il ne se remettra jamais de cette plongée en enfer, accumulant les somnifères pour enfin parvenir à dormir… jusqu’à la surdose. Il faut le voir en interview pour le film I’m not there. Il n’arrête pas de bouger, de se gratter… visiblement pas à l’aise… tout ça pour un rôle, c’est triste.

Matthew McConaughey dans Dallas Buyers Club

Dallas Buyers ClubLe bellâtre des rom’com’ mièvres n’est plus, Matthew McConaughey a choisi de prendre les choses en main. Avec des rôles intenses dans Magic Mike, Killer Joe et Paperboy, il a opéré un virage à 180 degrés dont sa prestation dans Dallas Buyers Club incarne le plus parfait exemple. En redneck raciste et homophobe, il réalise une prestation inoubliable d’intensité d’autant que son personnage contracte le Sida et doit trouver une solution pour survivre. L’obtention d’un Oscar au nez et à la barbe de Léonardo DiCaprio fut une belle consécration pour cet acteur revenu de l’enfer du cinéma sans ambition. Il est maintenant au panthéon, Interstellar et True Detective n’ont fait que le confirmer.

Michael Fassbender dans Hunger

HungerMichael Fassbender et le réalisateur Steve McQueen on enchainé les oeuvres puissantes. Hunger, Shame, 12 years a slave, c’est une relation professionnelle à l’origine de quelques futurs classiques du cinéma. En prisonnier irlandais qui mène à son terme une grève de la faim, Fassy est d’une intensité rare. Révélé aux yeux du grand public dans Inglorious Basterds, l’acteur est devenu un incontournable du cinéma actuel. Dans Hunger, il semble avoir extrêmement faim, il est crédible et intense à la fois. C’est fort et inoubliable.

 

Philippe Torreton dans Présumé Coupable

TorretonPrésumé Coupable évoque le scandaleux procès d’Outreau. Incarcéré injustement pendant trop longtemps, son personnage se laisse dépérir pour protester contre son sort injuste. J’ai beau ne pas trop apprécier les prises position de l’acteur toujours énervé, je m’incline devant sa prestation. Impossible de rester de marbre devant cette éblouissante performance et cette histoire triste comme la nuit. Je me devais de citer un acteur français dans cette liste, c’est chose faite! Ne vous reste plus qu’à enfin regarder le film si ce n’est déjà fait! Il faut juste savoir que le film est extrêmement éprouvant, sous peine de passer un moment très pénible…