Sous couvert d’un hommage appuyé aux compositions éternelles des Beatles, en mode Science-Fiction avec un monde où les Fab Four n’auraient jamais existé, Danny Boyle propose surtout une Rom’Com’ en mode bleuette. Alors la musique est top, Lily James est craquante mais le film peine à s’élever vers des cieux plus ambitieux. Une bonne comédie romantique donc, rythmée par une bande son que beaucoup fredonneront, mais pas grand chose de plus.

Les Beatles en fond sonore

Alors on ne va pas se le cacher, l’intérêt principal, si ce n’est unique, ce sont ces très bonnes réinterprétations des chansons des Beatles par un personnage loser, Jack Malick (Himesh Patel) qui peine à vivre de son talent de chanteur et de compositeur. Le personnage se retrouve être le seul au monde à connaitre les chansons des Beatles et il devient une star planétaire quand ses chansons deviennent connues. Car évidemment, I want to hold your hand, Help, The Long and Winding Road, ce sont des chansons de fou prises séparément. Mais les Beatles en ont enchainé des dizaines de cet acabit grâce au talent de leurs deux têtes pensantes (sans oublier la troisième tête pensante), d’où leur place unique dans l’histoire de la pop. Et comme le héros connait très bien leur répertoire, il s’approprie sans mal leur œuvre, avec un succès d’abord timide mais qui gagne en rapidité au fur et à mesure que sa notoriété touche les réseaux sociaux. Voilà pour la partie la plus intéressante du film d’un réalisateur qui devrait se remettre à sa sage de zombies pour un 3e volet attendu prochainement. Pour le reste, le héros est drivé par une amie d’école et aucun n’a jamais pu déclarer à l’autre sa flamme. Ca dure tout le film, c’est sympathique quoiqu’un peu gnangan et l’aventure musicale passe petit à petit au second plan. Les personnages secondaires ne sont pas beaucoup recherchés, il y a le meilleur ami encore plus loser au grand cœur, la productrice revêche sans cœur mais pas sans humour acide, voilà, le film se déroule bien mais laisse l’impression finale d’une grande paresse.

Yesterday ravira les fans des Beatles et de Lily James, ce qui n’est pas si mal. De là à voir le film au cinéma, une séance VOD ou streaming pourrait suffire. Et puis pour ceux qui ne connaissent pas très bien John, Paul, George et Ringo, ce film fera une très bonne introduction à l’œuvre pléthorique et fantastique des Beatles.